Le garde des Sceaux parle de “baragouiner” en évoquant les langues régionales

Alors que les appels se multiplient pour manifester à Quimper, le samedi 13 mars, à Quimper, pour la défense du breton et de son enseignement, à l’Assemblée nationale, mercredi 11 mars, le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a utilisé le terme “baragouiner” alors que le député des Côtes-d’Armor, Marc Le Fur, défendait la ratification de la Charte européenne des langues les moins répandues. Sur les langues régionales, Eric Dupond-Moretti a même expliqué qu’il n’avait le goût des “efforts inutiles”, avant de se lancer dans une explication étymologique quelque peu confuse…

Marc Le Fur, qui a des attaches à Plévin dans le Poher, lui a répondu vertement, estimant que le terme “baragouiner” était “degrandant”, “déplacé” voir pouvait constituer une “insulte” pour les locuteurs des langues régionales. “Il faut sortir de cette logique du mépris”, a asséné le député des Côtes-d’Armor devant le ministre qui s’est finalement fendu d’une excuse…

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Jean Bretonelle dit :

    Décidément le profil de Duppnt Moretti se dessine progressivement et… à gros traits.

  2. Berthelot dit :

    Ha ha … Pas mal ! baragouiner vient de « bara » : pain , en breton … et « gwin » vin en breton : soit baragouiner=baragwiner= parler , assis à une table en dégustant un morceau de pain et un verre de vin ! Donc Mr Dupont-Moretti s’inspire des langues régionales pour parler Français …. Donc , il ne devrait pas critiquer les langues régionales , qui ont beaucoup enrichi le français ! ….

    • Berthelot dit :

      Baragouiner vient de « bara » : pain en breton et gwin : vin , en breton … baragouiner : causer , assis à une table , en dégustant pain et vin ….

  3. Aut aut laborum dolorem ipsum. Beatae facilis ab iure non. Fugit et molestias aut error.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.