Caurel : une résidence secondaire brûlée avec des tags FLB

La maison détruite dans la nuit du 18 au 19 mai.

Dans la nuit du 18 au 19 mai, une habitation de Caurel, en centre Bretagne, près du lac de Guerlédan, a été détruite par un incendie volontaire. Sur la façade, on relevait plusieurs inscriptions au nom du FLB, le Front de Libération de la Bretagne, actif dans les années 1960 et 1970 pour l’indépendance de la Bretagne et responsable de plusieurs dizaines d’attentats, notamment contre des bâtiments publics.

Depuis plusieurs mois, les signaux s’allument quant à une reprise de la violence politique en Bretagne. Début janvier 2021, l’hebdomadaire Le Poher avait ainsi reçu une lettre de revendication après la destruction d’un engin de chantier à Rostrenen.

En mars 2022, c’est la rédaction de Ouest-France Quimper qui avait reçu la revendication d’une quinzaine d’attentats contre des résidences secondaires en Bretagne. Sur le lieu de la dernière action revendiquée, à Ploumanac’h, en août 2022. des journalistes avaient déjà constaté des tags signés FLB.

Plusieurs mouvements autonomistes ou indépendantistes bretons dénoncent la pression foncière dans la péninsule, notamment sur les côtes, qui force les jeunes ménages bretons à s’installer à l’intérieur des terres pour trouver des propriétés à un prix abordable.

A noter qu’à Caurel, dans le même hameau où la maison a été incendiée le 18 mai, une autre résidence secondaire avait été taguée en janvier 2022.

La maison taguée en janvier 2022….

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.