Les jeunes manifestent pour le climat

Ce matin, plusieurs dizaines de lycéens se sont rassemblées à Carhaix pour soutenir l’appel mondial, lancé par Youth for climate (« La jeunesse pour le climat »), à manifester pour la lutte en faveur du climat.

« L’écologie sans lutte des classes c’est du jardinage », « You broke my (h)earth », « Plus de plastique dans nos assiettes », « Harz-labour evit an hin » (« Grève pour le climat »), « Blañker ma revr » (qu’on vous laisse traduire…) : les panneaux imaginés par les manifestants parlaient d’eux-même ce matin à Carhaix.

« On manifeste pour répondre à un appel mondial qui vise à réclamer des propositions concrètes pour la protection de l’environnement. Il est temps de changer les choses! » indique Maïwenn Kergoat, membre de Youth for climate et élève au lycée Diwan de Carhaix.

« Les petits pas, ça ne suffit pas ! »

« On est chauds, on est chauds, plus chauds que le climat ! », « Et un, et deux, et trois degrés : c’est un crime contre l’humanité ! », « Les petits pas, ça ne suffit pas ! », scandent les dizaines d’élèves des lycées Diwan et Paul-Sérusier sur leur parcours entre la Biocoop et le centre-ville, après un passage dans la zone de Pont-Herbot.

« En tant que lycéens, on profite aussi de l’occasion pour réclamer des aides pour les étudiants qui sont, pour beaucoup, en situation de précarité. Il faut aussi que tout soit remis à plat à ce niveau là. »

Contre la précarité étudiante et Amazon

CGT, Collectif 29 contre l’armement nucléaire (Cian), NPA, Douar ar frankiz : plusieurs autres organisations sont venues renforcer les rangs du cortège. Parmi eux, Pierre-Yves Thomas, représentant du PCF : «Les jeunes ont tout à fait raison et on se réjouit qu’ils prennent à leur compte ce que disent les Amérindiens, c’est-à-dire que la Terre n’appartient pas à l’Homme mais que nous l’empruntons à nos enfants. Depuis la Cop 21, la France a augmenté sa pollution. Les belles paroles ne suffisent pas, il faut des actes ! Nous sommes dans une région qui ne peut pas nourrir toute la France. La culture de l’écologie, il va bien falloir qu’on y arrive. »

En outre, une touche régionale a été donnée à la manifestation pour laquelle les lycéens réclamaient également l’annulation de l’installation prochaine d’un entrepôt d’Amazon à Briec. « C’est une entreprise hyper polluante et on ne veut pas de son implantation en Bretagne », ajoute Maïwenn Kergoat.

Maël Daniel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.